Comment diminuer ses charges de copropriété ?

Diminuer ses charges de copropriété

Les charges de copropriété représentent une dépense plus ou moins importante. La question est pourtant centrale lors d’une acquisition : « Quel est le montant des charges trimestrielles ? ». Une réponse détaillée est alors attendue pour savoir exactement à quoi correspond ces charges.

Pour éviter que ces charges ne pèsent trop lourd sur votre budget, il est essentiel de trouver des solutions pour réduire leur montant. Heureusement, il existe plusieurs moyens pour réaliser des économies non négligeables sur ce poste de dépenses. Tour d’horizon sur le sujet !

5 solutions pour réduire ses charges de copropriété

La hausse des prix de l’énergie, les besoins en matière de confort thermique, ou encore le coût de l’assurance peuvent booster le montant des charges de copropriété. Il est donc nécessaire d’anticiper, et de faire le nécessaire pour les maîtriser. Découvrez comment procéder efficacement.

Découvrez l’essentiel sur l’investissement immobilier en France.

Analyser en détail toutes les charges

Compte tenu de l’augmentation des charges de copropriété chaque année, les acheteurs prêtent attention à leur montant en amont de l’acquisition. D’où la nécessité de les réduire au mieux pour ne pas handicaper la cession de votre programme immobilier. Mais cela vous permet aussi de préserver votre portefeuille dans le cas où des lots restent invendus, et que vous serez dans l’obligation de les prendre en charge.

Pour ce faire, il est important d’analyser en détail toutes les charges afin de pouvoir négocier les contrats efficacement. Il faut savoir que ces contrats reposeront sur la taille et la diversité des équipements présents dans l’immeuble. Ils incluent aussi bien les charges générales, partagées entre tous les copropriétaires (entretien, nettoyage, travaux, honoraires du syndic…) et les charges spéciales ne concernant que les copropriétaires qui jouissent l’usage des équipements (chauffage collectif, ascenseur…).

Cela vous permettra de mettre au point les contrats les plus indispensables, et ceux qui peuvent être que ponctuels. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence pour trouver le meilleur rapport prestation/prix.

Réduire la facture de chauffage si chauffage collectif

Les dépenses relatives au chauffage représentent près d’un tiers des charges de copropriété. Elles incluent aussi bien l’eau chaude sanitaire que les fluides. Une étude de l’ADEME démontre qu’une baisse d’1 °C de la température dans les pièces peut permettre de réduire la facture de 7 %.

Pour maîtriser le montant du chauffage, il est donc conseillé de miser sur des équipements collectifs performants et bien entretenus pour bien distribuer la chaleur. Limiter la période de chauffage et ne l’activer qu’entre le 15 octobre et le 15 mai est également recommandé par l’ARC pour minimiser les factures, donc les charges de copropriété.

Optimiser l’isolation du bâtiment

La qualité de l’isolation thermique a également un impact direct sur les factures énergétiques. En effet, elle contribue au confort thermique de l’immeuble et réduit considérablement les besoins en chauffage.

Dans le cadre d’un appartement, il est donc conseillé de vérifier l’optimisation de l’isolation du bâtiment. De nombreuses solutions peuvent s’offrir à vous, allant du choix des vitrages des fenêtres, ou encore de celui de l’isolant à adopter.

Frais de syndic : faites jouer la concurrence

Pour économiser sur les charges de copropriété, il n’y a rien de tel que de faire jouer la concurrence pour réduire les frais. C’est d’ailleurs pourquoi une limite de 3 ans maximum a été imposée pour le contrat du syndic, depuis 2014. Cela permet aux copropriétaires de trouver des contrats plus adaptés aux besoins de la copropriété, avec un coût plus raisonnable.

Votre agence immobilière qui vous accompagne lors d’une acquisition pourra souvent vous recommander des syndics. N’hésitez pas à la solliciter.

Devenir un syndic coopératif

Le syndic coopératif est un syndic non-professionnel, et consiste à élire en AG les membres du conseil syndical. Un président est ensuite voté, et se charge d’orchestrer l’administration du bâtiment. Cette solution est avantageuse sur le plan financier étant donné que les copropriétaires se libèrent des honoraires des syndics de copropriété. Les décisions sont votées et exécutées par tous les membres du syndic, avec le président. En plus de réduire les charges de copropriété, le syndic coopératif permet aussi d’augmenter le budget pour l’entretien ou les travaux étant donné que la gestion n’engendre pas de frais.

Les missions et la responsabilité du syndic coopératif restent similaires à celles de n’importe quel syndic de copropriété. La souscription à une assurance en responsabilité civile est vivement recommandée pour garantir la couverture des conseillers syndicaux.

Renégocier les contrats de la copropriété

La couverture des contrats souscrits doit répondre aux besoins précis de la copropriété, qu’il s’agisse de l’énergie, de l’eau, de l’entretien des parties communes ou encore de l’assurance multirisque immeuble.

Renégocier les contrats de la copropriété est donc le moyen par excellence pour économiser. Pour ce faire, il faut commencer par sélectionner les prestataires proposant un rapport qualité-prix intéressant, et définir les prestations incontournables et ou obligatoires pour l’immeuble.

Pour l’entretien, il est par exemple possible de déterminer les besoins en matière de nettoyage en fonction de la fréquence de passage de chaque zone. Cela vous aide à mieux maîtriser les coûts des prestations.

N’hésitez pas à demander des devis à plusieurs prestataires pour dénicher la meilleure offre répondant aux besoins réels de la copropriété.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les charges de copropriété peuvent être très élevées mais il existe des stratégies pour les diminuer. C’est pourquoi il est capital de faire de votre mieux pour les optimiser. Avec ces différentes astuces, vous pourrez faire des économies non négligeables chaque année. Une bonne isolation, une meilleure gestion du chauffage collectif, le choix des contrats les plus adaptés et l’anticipation de toutes les charges vous permettront d’y parvenir efficacement.

Gardez à l’esprit que les acheteurs se renseignent toujours sur les futures charges à payer avant même de réserver la propriété. Des charges réduites peuvent alors les convaincre de conclure la transaction. Sachez qu’en tant que promoteur, vous êtes aussi dans l’obligation de désigner le premier syndic de votre programme neuf, soit le syndic provisoire, qui se chargera de l’administration de la copropriété.

Découvrez tous les critères à considérer pour évaluer la valeur d’un bien immobilier