Comment négocier le prix d’un bien immobilier ?

Négocier un bien immobilier

Après avoir visité plusieurs logements, vous êtes finalement tombés sur le bien de vos rêves, mais son prix vous semble un peu élevé ? Heureusement, la phase de négociation va vous permettre de bénéficier d’une belle réduction, après avoir trouvé un accord avec le vendeur. Mais pour faire baisser le prix du bien visé, il faut utiliser les bons arguments et vous baser sur des informations pertinentes. De nombreux critères influent effectivement sur la marge de négociation. Sans oublier que la préparation de la négociation doit avoir lieu avant même la formulation de l’offre d’achat.

Mais comment alors bien négocier le prix d’un bien immobilier ?

Négociation immobilière : analyser l’état du marché local pour négocier le prix d’achat

Rien ne vaut l’analyse approfondie du marché à l’échelle locale pour bien négocier. Cette étude suppose de vous renseigner sur les prix pratiqués sur les biens du même type, dans le même quartier. Vous pouvez réunir ces informations avant même la première visite, afin d’estimer le prix moyen au m². Cela vous permettra de juger si le prix affiché du bien ciblé est en accord avec le marché, ou si le logement a été surévalué.

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à visiter d’autres biens aux alentours pour avoir une idée sur les raisons expliquant la différence de prix. Il faut savoir qu’un critère favorisant peut faire toute la différence, comme une meilleure exposition, une prestation de qualité ou encore un agencement optimisé.

Pour mener à bien la négociation, il n’y a rien de tel que de vous entourer d’un professionnel, qui pourra estimer le bien ciblé à sa juste valeur. Il peut s’agir d’un agent immobilier autre que celui en charge de la vente, d’un expert indépendant ou d’un notaire.

Découvrez dans cet article tous les points essentiels concernant le rendement d’un investissement locatif

Identifier les points faibles du bien pour faire baisser le prix immobilier

Les éventuels points faibles seront des arguments par excellence pour négocier le prix d’un bien immobilier. Certains défauts peuvent être identifiés avant même la première visite, notamment depuis l’annonce. N’hésitez pas à les lister pour justifier votre demande de baisse du prix. Il peut s’agir d’un mauvais emplacement, d’un manque de luminosité, d’un vis-à-vis important, de performances énergétiques médiocres ou encore de nuisances sonores trop importantes. Ne manquez aucun détail qui peut vous permettre de bénéficier d’une réduction intéressante.

La présence de travaux à prévoir peut également être utilisée comme arme de négociation. Tout simplement parce qu’ils sont synonymes de dépenses supplémentaires pour vous.

Jouer sur la dimension psychologique de la négociation immobilière

Outre la question financière, vous devez également penser à la dimension psychologique de la négociation immobilière. Tisser un lien de confiance avec le vendeur ou l’agent immobilier en charge de la vente peut vous aider à mieux négocier. La visite est une occasion parfaite pour vous rapprocher du vendeur, et lui soutirer des informations importantes comme le nombre de candidats à l’achat. De cette manière, vous pouvez mettre au point votre stratégie de négociation.

Mais sachez aussi que le vendeur n’accepte pas forcément l’offre la plus intéressante financièrement. Nombreux sont ceux qui privilégient les acheteurs qui leur aspirent confiance, même avec un prix plus bas que le prix affiché. Ce qui confirme davantage l’importance de la dimension psychologique de la phase de négociation.

Valoriser la qualité de votre dossier pour négocier votre achat immobilier

Pour bien négocier le prix d’un bien immobilier, vous pouvez également mettre en valeur la qualité de votre dossier, notamment vos moyens financiers. La solidité de votre plan de financement est un point rassurant pour le vendeur. C’est pourquoi vous ne devez pas hésiter à lui en faire part dans le cas où vous disposez d’un apport personnel élevé ou que le crédit a déjà été accordé par la banque. Ce sera un véritable « plus » pour vous, par rapport aux autres candidats à l’achat.

Mais attention, cette astuce ne marche qu’avec les logements qui entrent dans votre budget, ou ceux que vous serez susceptibles de négocier raisonnablement.

Retrouvez les différents points à retenir sur l’investissement immobilier en France

Se renseigner sur les raisons et l’historique de la mise en vente

Les vendeurs qui ont des délais serrés sont plus susceptibles de négocier le prix de vente. Cependant, s’ils ont tout leur temps pour trouver un acquéreur, il devient plus compliqué d’obtenir une baisse de prix. Pour savoir à quoi vous attendre, pensez à vous renseigner sur les raisons qui ont poussé à la vente, et à son historique.

Depuis combien de mois le bien est-il sur le marché ? Pourquoi les propriétaires veulent-ils vendre ? Ces questions vous aideront à définir la marge de négociation.

La technique à suivre pour réussir la négociation d’un bien immobilier

Pour bien négocier le prix d’un bien immobilier, vous devez penser à 3 prix distincts : le prix de vente, le prix que vous êtes prêts à payer et un prix inférieur. Ces données seront la clé pour la négociation. L’astuce est de formuler une offre en dessous du prix que vous êtes prêts à verser. Ainsi, vous avez toutes les chances que le vendeur fasse une contre-proposition en adéquation avec le prix que vous jugez correct.

Dissimuler votre intérêt pour le logement au vendeur peut être une astuce efficace pour négocier. Et sachez que cette négociation peut être réalisée oralement avec le vendeur, mais vous avez aussi la possibilité de la confier à un agent immobilier.

Conclusion

Comme vous pouvez le constater, de nombreuses astuces vous permettent de baisser le prix de vente efficacement. En créant un lien avec le vendeur, vous aurez toutes les chances d’obtenir les différentes informations indispensables pour négocier. Faire estimer le bien par un autre professionnel vous permet de vérifier si le prix affiché est en accord avec le marché ou que le logement a été surévalué.

Un agent immobilier peut vous accompagner dans cette phase délicate de la transaction. Il sera en mesure de définir les différents arguments de négociation à utiliser pour obtenir une ristourne.

Découvrez tous les avantages d’une agence immobilière indépendante